Quels sont les éléments qui composent un monument funéraire ?

Le « monument funéraire » est employé dans le cadre d’une inhumation. Il vient recouvrir le caveau ou la fosse en surface en pleine terre. Le monument funéraire est composé d’une multitude d’éléments dédiés à être rassemblés. En effet, l’ensemble de ces éléments ne sont forcément pas présents dans une sépulture. Quoi qu’il en soit, ils ont tous un rôle important et leur regroupement garantit l’harmonie du monument funéraire. Découvrez les constituants d’un monument funéraire.

La stèle et la pierre tombale

Le premier élément qui compose un monument funéraire est le socle ou la stèle. C’est le composant vertical du monument qui accueille les gravures ainsi que les épitaphes. La stèle peut avoir une forme classique ou moderne, donc plus originale. C’est la partie du monument qui peut être personnalisée selon les souhaits du défunt de son vivant ou les goûts de la famille. Lors de son choix, vous pouvez vous adresser à un marbrier funéraire. Après la stèle, le monument funéraire est également constitué de la tombale ou de la pierre tombale. Cette dernière est, quant à elle, la partie horizontale du monument. Elle dispose de formes et de dimensions très variées. Mais, la plus prisée des familles endeuillées lors d’un décès d’un proche est la tombale à plat à pentes. Vous pouvez quand même choisir une tombale plus épaisse à dessus plat ou une tombale en queue de billard. En outre, pour faire fabriquer un monument funéraire en cas de départ d’un proche, consultez cette page.

La semelle et le soubassement

Outre ces deux éléments, les monuments funéraires présentent encore d’autres compositions qui sont la semelle et le soubassement. La semelle est le constituant du monument qui délimite l’entourage de la concession et du terrain. Le support qui garantit la stabilité du monument. Elle est aussi l’élément horizontal formant l’assise du monument et qui est obligatoire dans les cimetières parisiens. La semelle est souvent conçue en ciment ou en granit. Elle peut avoir une forme plate ou bien à revers d’eau. Le soubassement est, par contre, des blocs de 4 à 5 pierres qui supporte la tombale. Il est l’élément qui constitue la base du monument funéraire. Lors de la conception monument funéraire, vous avez le choix entre le modèle de soubassement classique ou plus moderne. Entre autres, le soubassement rehausse la stèle et donne du volume au monument. Il est souvent composé de baguettes latérales et de cloisons.

Le prie-dieu ou jardinière

Aussi appelé jardinière ou agenouilloir, le prie-dieu est le dernier élément qui compose le monument funéraire. C’est un aménagement de ce denier qui permet aux proches du défunt venus se recueillir sur la tombe de s’agenouiller, comme son nom l’indique. Le prie-dieu se situe généralement à l’extrémité de la pierre tombale. À l’origine, ce dernier est un élément religieux. Mais, de nos jours, il est surtout un ornement pour le monument funéraire. Sinon, il peut être intégré directement dans la pierre tombale. Cela dépend des positions religieuses des familles et de leur choix esthétique pour la jardinière. Il est à noter que le prie-dieu peut prendre différentes formes. Or, dans la majorité des cas, il est assez sobre et simple. Pour concevoir le prie-dieu qui répond à vos attentes, contactez un spécialiste de la fabrication de monuments funéraires. Privilégiez le recours à une marbrerie funéraire, dans ce cas. Il en est de même pour l’entretien de l’ensemble des éléments composant le monument funéraire. Pour choisir la société idéale, informez-vous auprès de vos entourages. Sinon, faites une prospection sur internet pour avoir un large choix et pour être certain de dénicher la meilleure marbrerie de votre région.

Les différentes prestations des agences de pompes funèbres
Les différents services proposés par une entreprise de pompes funèbres